LEAD 1-L'armateur sud-coréen Hanjin Shipping lâché par ses banques

mardi 30 août 2016 11h55
 

(Actualisé avec la confirmation de KDB, citation d'analyste)

SEOUL, 30 août (Reuters) - Hanjin Shipping, le premier armateur sud-coréen, a perdu le soutien de ses banques mardi et se rapproche du dépôt de bilan.

Les banques créancières du groupe en difficulté ont décidé de mettre fin à leur soutien à compter du 4 septembre, a annoncé la première d'entre elles, la Korea Development Bank (KDB) , en confirmant des informations de presse.

Le titre du groupe de transport maritime a chuté de 24% à la Bourse de Séoul.

S'exprimant devant la presse, le directeur général de KDB, Lee Dong-geol, a déclaré que les créanciers n'envisageaient pas de fusionner Hanjin avec son concurrent Hyundai Merchant Marine .

Dans un communiqué, Hanjin Group, maison mère de Hanjin Shipping, a exprimé sa déception et fait savoir qu'il ferait tout son possible pour aider le secteur même si sa filiale est placée en redressement judiciaire.

Hanjin, mis à mal par la chute du trafic maritime, affichait fin 2015 une dette de 5.600 milliards de wons (4,5 milliards d'euros). En avril, le groupe avait demandé à ses banques créancières de restructurer sa dette.

En juin, la Corée du Sud avait annoncé la création d'un fonds de 11.000 milliards de wons pour soutenir les deux banques nationales les plus exposées à la construction navale et au transport maritime, KDB et la Export-Import Bank of Korea (Kexim).

KDB avait pris près de la moitié du capital du groupe de construction navale Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering dans le cadre de sa recapitalisation après la crise financière asiatique de la fin des années 1990.   Suite...