Japon-Les dépenses des ménages faibles, l'emploi au plus haut

mardi 30 août 2016 06h38
 

TOKYO, 30 août (Reuters) - Les dépenses des ménages japonais ont baissé moins que prévu en juillet tandis que le taux de chômage a atteint son niveau le plus bas en plus de vingt ans, ce qui pourrait laisser entrevoir une sortie de la période de stagnation qui affecte le pays.

Les dépenses des ménages ont cédé 0,5% en juillet par rapport à la même période l'année précédente, quand les marchés anticipaient une baisse de 0,9%, montrent les statistiques publiées mardi par le ministère des Affaires intérieures et des communications.

En juin, les dépenses des ménages avaient décliné de 2,3% par rapport à 2015.

Des données distinctes montrent en outre que les ventes au détail ont baissé de 0,2% en juillet par rapport à l'année précédente, moins que les anticipations de -0,9%.

Le taux de chômage du Japon a baissé en juillet, s'établissant à 3,0% contre 3,1% en juin, atteignant ainsi son niveau le plus bas en 21 ans et s'approchant du plein-emploi.

"La consommation montre des signes de reprise, même s'il est trop tôt pour juger si la tendance s'est inversée", a dit Yoshiki Shinke, économiste en chef auprès de l'institut Dai-ichi Life Research.

"Si les données d'aujourd'hui sont susceptibles d'être encourageantes pour la BoJ, cela ne signifie pas nécessairement qu'elle puisse maintenir sa position inchangée car l'inflation reste faible", a-t-il ajouté.

L'inflation japonaise reste éloignée de l'objectif de 2% fixée par la Banque du Japon (BoJ), et une majorité d'économistes anticipent un nouvel assouplissement le mois prochain, lors de l'évaluation des programmes de relance de l'institution. (Sumio Ito and Leika Kihara; Julie Carriat pour le service français)