EDF exhorte Londres à approuver le projet Hinkley Point

dimanche 28 août 2016 14h46
 

LONDRES, 28 août (Reuters) - Le directeur général d'EDF Energy, la filiale britannique d'EDF, exhorte dans une tribune que publie le Sunday Telegraph le gouvernement britannique à approuver le projet nucléaire Hinkley Point.

Déjà fragilisé par de multiples obstacles, l'avenir du projet de construction de deux nouveaux réacteurs nucléaires de type EPR sur le site de la centrale d'Hinkley Point, dans le sud-ouest de l'Angleterre, évalué à 18 milliards de livres (21 milliards d'euros), est remis en doute après la décision, le mois dernier, de la Première ministre Theresa May de reporter la décision finale du gouvernement.

La réticence de Londres est apparemment liée aux inquiétudes suscitées par la présence dans le montage financier du projet du partenaire chinois d'EDF, China General Nuclear Power Cop (CGN).

Le projet Hinkley Point "jouit des bénéfices de 30 ans de partenariat entre EDF et CGN dans la construction nucléaire en Chine, pays qui dispose du plus grand programme nucléaire civil au monde", écrit le directeur général d'EDF Energy, Vincent de Rivaz, dans le Sunday Telegraph.

"Nous connaissons nos partenaires chinois et nous leur faisons confiance", ajoute-t-il.

(Paul Sandle; Patrick Vignal pour le service français)