Turquie-Erdogan inaugure un nouveau pont suspendu sur le Bosphore

vendredi 26 août 2016 20h07
 

GARIPCE, Turquie, 26 août (Reuters) - Le président turc Recep Tayyip Erdogan a inauguré vendredi un nouveau pont suspendu reliant les rives européenne et asiatique du détroit du Bosphore, un des projets d'infrastructures géants avec lesquels il espère laisser son nom dans l'Histoire.

L'ouvrage, qui s'inspire du pont de Brooklyn, à New York, fait 1,4 km de long et 59 m de large et ses pylônes sont plus haut que la Tour Eiffel.

"Quand un homme meurt, il laisse derrière lui un monument", a déclaré Recep Tayyip Erdogan à la foule agitant des drapeaux turcs rassemblée sur les rives du Bosphore.

Le chef de l'Etat entend multiplier les projets de ce genre pour soutenir la croissance économique du pays mais aussi s'imposer comme le dirigeant turc le plus influent depuis Mustafa Kemal Atatürk, le fondateur de la Turquie moderne.

"Sois fière de ta puissance, Turquie", disait un spot télévisé diffusé avant l'inauguration du pont Yavuz Sultan Selim, nommé d'après un sultan ottoman du XVIe siècle.

Ce projet d'un coût d'environ 3 milliards de dollars vise à faciliter le contournement d'Istanbul, une mégapole qui a connu une profonde mutation sous l'impulsion d'Erdogan au cours de la décennie écoulée, avec de nouveaux gratte-ciel et autoroutes et un triplement de la longueur du réseau de métro.

Il y a trois ans, le gouvernement s'est engagé à investir 200 milliards de dollars dans les infrastructures pendant une décennie, un programme auquel qu'il a promis de respecter malgré les difficultés économiques du pays, avec un ralentissement de la croissance depuis 2011, une tentative de coup d'Etat avortée en juillet et la multiplication des attentats.

L'inauguration du pont Yavuz Sultan Selim, un des plus grands ouvrages suspendus au monde, capable de résister à des vents de 300 km/h, lui permet de démontrer qu'il tient ses engagements.

Construit par les sociétés italienne Astaldi et turque IC Ictas, qui en assureront conjointement l'exploitation pendant 10 ans, le pont relie la région de Garipce, sur la rive européenne, à celle de Poyrazkoy, du côté asiatique.   Suite...