France-Casse-tête budgétaire pour une future baisse d'impôt

vendredi 26 août 2016 17h08
 

* Une promesse difficile à tenir dans un budget contraint

* Trois options sont à l'étude

* L'incertitude sur la croissance complique la tâche

par Myriam Rivet

PARIS, 26 août (Reuters) - Le gouvernement est condamné à jouer les équilibristes pour concilier sa volonté de "restituer du pouvoir d'achat aux Français" et la nécessité de respecter ses engagements européens de ramener le déficit public sous le seuil de 3% du PIB en 2017.

François Hollande avait déclaré en juin aux Echos qu'il envisageait un geste fiscal ciblé sur les classes moyennes d'un montant maximum de deux milliards d'euros.

Mais lors de son interview du 14-Juillet, le chef de l'Etat a subordonné d'éventuelles baisses d'impôts supplémentaires pour les ménages à une croissance atteignant 1,7% en 2017.

"Nous devons restituer du pouvoir d'achat aux Français en baissant l'impôt sur le revenu", a cependant maintenu jeudi le Premier ministre, Manuel Valls, sur BFMTV.

"Nous allons poursuivre (la) baisse de l'impôt sur le revenu", a-t-il ajouté, tout en réaffirmant la prévision gouvernementale d'une croissance du produit intérieur brut de 1,5% cette année et l'an prochain.   Suite...