** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

vendredi 26 août 2016 07h40
 

26 août (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues sans
grand changement vendredi à l'ouverture, la prudence risquant de prévaloir une
fois de plus en attendant le discours que Janet Yellen, la présidente de la
Réserve fédérale américaine, doit prononcer dans la journée. 
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 à Paris, le
Dax à Francfort et le FTSE à Londres devraient débuter en recul
de quelques points. 
    Janet Yellen doit prendre la parole à 14h00 GMT en ouverture du symposium de
banquiers centraux de Jackson Hole, dans le Wyoming, dont le thème cette année
est "la définition du cadre d'une politique monétaire résiliente" et son
intervention est très attendue alors que les marchés s'interrogent sur la
probabilité d'une nouvelle hausse de taux aux Etats-Unis le mois prochain. 
    Parmi les investisseurs, les avis divergent sur le ton qu'elle pourrait
employer et sa volonté de préciser ou non le scénario d'évolution des taux au
cours des prochains mois.
    "Après une semaine pendant laquelle la plupart des marchés n'ont guère
bougé, on peut s'attendre à ce que les traders se laissent aller à une poussée
de volatilité ce soir", écrit ainsi Angus Nicholson, analyste de marché chez IG.
"Il est clair que les marchés craignent d'entendre une Yellen plus 'faucon'
qu'attendu et renforcer le scénario d'une hausse en septembre."
    De son côté, Jennifer Vail, responsable de la recherche taux fixes chez U.S.
Bank Wealth Management, estime que "les anticipations sont un peu exagérées.
C'est l'une des oratrices les plus pragmatiques et les plus soucieuses de
l'équilibre. Je crois qu'elle va laisser la porte ouverte à une hausse de taux à
un moment donné cette année mais je ne vois pas la Fed agir avant décembre."
    La Bourse de Tokyo perd 1% à moins d'une heure de la clôture mais l'indice
MSCI des marchés asiatiques hors Japon est pratiquement stable.
    Jeudi, Wall Street a fini en légère baisse, le Dow Jones abandonnant
0,18% et le Nasdaq 0,11%. 
    Sur le marché des changes, le dollar, très sensible lui aussi ces derniers
jours aux spéculations sur la politique monétaire de la Fed, cède un peu de
terrain, autour de 1,1280 pour un euro, mais affiche pour l'instant une
performance hebdomadaire légèrement positive. 
    Le pétrole est orienté à la baisse après les déclarations du ministre
saoudien de l'Energie, Khalid al Falih, écartant l'hypothèse d'"une intervention
importante sur le marché" et jugeant que "le marché évolue dans la bonne
direction".
    Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) abandonne 0,17% à
47,25 dollars le baril et le Brent 0,28% à 49,67 dollars.    
     
  PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU 26 AOÛT:
 PAYS    GMT   INDICATEUR                    PÉRIODE       CONSENSUS   PRÉCÉDENT
 DE      0600  Ind. GfK moral des ménages    septembre     9,9         10,0
 FR      0645  Créations d'entreprises       juillet                   
 FR      0645  Confiance du consommateur     août                      96
 FR      0645  PIB                           T2 (2e est.)              0,0%
 FR      0645  Construction de logements     juillet                   
 EZ      0800  Masse monétaire M3 sur un an  juillet       +4,9%       +5,0%
               Crédit au privé               juillet                   +1,7%
 GB      0830  PIB                           T2 (2e est.)  +0,6%       +0,6%
               - sur un an                                 +2,2%       +2,2%
 USA     1230  PIB                           T2 (2e set.)  +1,1%       +1,2%
               Inflation PCE "core"                        +1,7%       +1,7%
 USA     1400  Indice de confiance Michigan  août (déf.)   90,6        90,4
 
    
 

    VALEURS À SUIVRE:
    
    * VIVENDI a annoncé jeudi un plan d'économies de 300 millions
d'euros chez Canal+ France dont les pertes se sont aggravées, ce qui a pesé sur
les résultats du premier semestre du groupe de médias, inférieurs aux attentes
du marché. 
    * GEMALTO, spécialiste français de la sécurité numérique, a fait
état vendredi d'un chiffre d'affaires de près de 1,5 milliard d'euros au premier
semestre 2016, en hausse de 1% à taux de change constants et stable à taux de
change courants. Le chiffre d'affaires sur les six premiers mois de l'année
ressort à 1,495 milliard d'euros, à comparer à un consensus Thomson Reuters
I/B/E/S de 1,508 milliard. 
    * VOLKSWAGEN pourrait devoir verser 1,2 milliard de dollars
(1,06 milliard d'euros) à ses 650 concessionnaires aux Etats-Unis au titre de
l'indemnisation de l'impact du scandale des émission polluantes, a-t-on appris
de deux sources proches du dossier. 
       
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Marc Angrand, édité par Benoît Van Overstraeten)