Brexit-Bats envisage une 2e base européenne hors du Royaume-Uni

jeudi 25 août 2016 19h50
 

LONDRES, 25 août (Reuters) - L'opérateur boursier Bats Europe pourrait se doter d'une nouvelle implantation ailleurs qu'à Londres après le Brexit, a déclaré son directeur général à Reuters en exprimant ses doutes sur la capacité de la City à conserver un accès suffisants aux autres marchés européens.

Bats Europe représente à lui seul environ 24% des transactions quotidiennes sur les actions européennes et son éventuel déménagement porterait un coup au prestige de la place financière londonienne.

S'il ne reçoit pas un signal clair montrant que la Grande-Bretagne conservera un accès intégral au marché unique européen, Bats entamera l'an prochain les préparatifs de l'installation d'un deuxième base opérationnelle, a dit le directeur général de la filiale européenne, Mark Hemsley.

Il a précisé qu'aucune décision n'avait été prise pour l'instant concernant une éventuelle délocalisation d'activités vers l'Union européenne après une sortie de la Grande-Bretagne de celle-ci mais qu'aucune autre solution n'était envisageable dans la situation actuelle.

"Si je considère les différents scénarios, le seul qui donne des assurances à nos clients, c'est de disposer d'une structure dans un pays de l'UE", a-t-il dit à Reuters.

"Tant qu'on ne nous montrera pas un autre chemin, ce sera le résultat le plus probable."

Mark Hemsley s'est dit très ouvert quant au choix du pays susceptible d'être retenu mais il a cité Dublin, la capitale irlandaise, comme possible implantation.

"Nous étudions le cadre juridique d'un pays et l'Irlande est assez intéressante parce que c'est le plus proche du cadre britannique", a-t-il expliqué.

"Nous étudions le contexte fiscal local, le droit du travail, la disponibilité du personnel. Nous sommes ouverts mais Dublin est intéressante de ces différents points de vue."

(Huw Jones; Marc Angrand pour le service français, édité par Patrick Vignal)