France-L'Insee confirme une croissance nulle au deuxième trimestre

vendredi 26 août 2016 08h49
 

PARIS, 26 août (Reuters) - L'économie française a bien
stagné au deuxième trimestre, accusant le contrecoup de son
début d'année très vigoureux et des perturbations liées au
mouvement contre le projet de loi travail, selon la deuxième
estimation publiée vendredi par l'Insee. 
    L'institut a de même confirmé la hausse de 0,7% du produit
intérieur brut enregistrée au premier trimestre. 
    L'acquis de croissance pour 2016, à savoir la progression du
PIB si la croissance des deux derniers trimestres était nulle,
reste à 1,1%.
    Par rapport aux premières données publiées fin juillet,
l'Insee a revu en hausse la contribution du commerce extérieur à
la croissance du 2e trimestre (+0,6 point contre +0,3 point en
première estimation) et en baisse celle de la variation des
stocks des entreprises (-0,7 point contre -0,4 point). Celle de
la demande intérieure finale est relevée marginalement à +0,1%
contre 0,0% précédemment.  
   Dans le détail, les dépenses de consommation des ménages ont
stagné alors qu'elles avaient bondi de 1,2% au premier
trimestre.  
    L'investissement global s'est contracté de 0,2% (-0,4% en
première estimation) après trois trimestres de forte hausse et
une progression de 1,3% au premier trimestre. 
    L'investissement en construction a fléchi (-0,5% après +0,3%
au premier trimestre) ainsi que celui en services marchands
(-0,4% après +1,2%). Les dépenses en biens manufacturés ont
nettement ralenti (+0,8% après +3,3%).
    L'Insee comme la Banque de France anticipent une croissance
du PIB de 0,3% au troisième trimestre. 
    Le Premier ministre Manuel Valls a confirmé jeudi la
prévision gouvernementale d'une croissance du PIB de 1,5% cette
année et l'année prochaine. 
    
    Le communiqué de l'Insee: here
    
 Les indicateurs français en temps réel         ECONFR
 Les indicateurs de la zone euro en temps réel  ECONEZ
 Le point sur la conjoncture française          ECO/FR
 
 (Marc Joanny)