Wall Street ouvre en baisse, la prudence freine encore le marché

jeudi 25 août 2016 15h47
 

25 août (Reuters) - La Bourse de New York a débuté dans le rouge jeudi, une bonne partie des investisseurs restant en retrait à la veille du discours très attendu que Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale, doit prononcer dans le cadre du symposium de Jackson Hole.

Quelques minutes après l'ouverture, l'indice Dow Jones perd 28,21 points, soit 0,15%, à 18.453,27. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,15% à 2.172,22 et le Nasdaq Composite cède 0,12% à 5.211,54.

Janet Yellen doit prendre la parole à 14h00 GMT vendredi à Jackson Hole, dans le Wyoming, à l'occasion du symposium économique annuel de la Fed de Kansas City, auquel participent des responsables de plusieurs grandes banques centrales du monde entier.

Jeudi, Esther George, la présidente de la Fed de Kansas City, a ajouté sa voix à celles déjà exprimées sur l'opportunité d'une hausse prochaine des taux, en jugeant que l'évolution actuelle de l'emploi et de l'inflation justifiait un resserrement progressif de la politique monétaire.

Les indicateurs économiques publiés ce jeudi confirment le scénario d'une poursuite de la croissance de l'économie américaine: les inscriptions au chômage ont baissé pour une troisième semaine consécutive et les commandes de biens durables hors aéronautique et défense ont poursuivi leur hausse.

Selon le baromètre FedWatch de CME Group, le marché estime à 18% la probabilité d'une hausse de taux lors de la prochaine réunion de la Fed, en septembre, et à environ 55% celle d'un relèvement du taux des "fed funds" en décembre.

Aux valeurs, le distributeur discount Dollar Tree cède près de 7% après ses résultats trimestriels, marqués par des ventes inférieures aux attentes des analystes.

A la hausse, Tiffany gagne 6,5%, la plus forte hausse du S&P-500, après la publication d'un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes.

Le laboratoire pharmaceutique Mylan prend 3,2% après avoir annoncé des remises sur les prix de l'EpiPen, son traitement des allergies graves.   Suite...