La fusion D. Börse-LSE continue d'inquiéter la Bundesbank

mercredi 24 août 2016 13h47
 

FRANCFORT, 24 août (Reuters) - Andreas Dombret, l'un des membres du directoire de la Bundesbank, s'est déclaré préoccupé par le projet de fusion entre les opérateurs boursiers Deutsche Börse et London Stock Exchange Group, estimant que l'opération pourrait créer des risques systémiques dans le domaine de la compensation de produits dérivés.

"Quand plusieurs chambres de compensation s'unissent pour former un seul opérateur, je regarde ça avec une certaine préoccupation", a dit à Reuters celui qui est en charge de la supervision bancaire et de la stabilité financière au sein de la banque centrale allemande.

Les chambres de compensation telles qu'Eurex Clearing, filiale de Deutsche Börse, et LCH.Clearnet, propriété du LSE, sont censées intervenir en cas de défaut d'un intervenant sur le marché des produits dérivés, afin d'éviter une remise en cause de la stabilité financière.

Mais la fusion de plusieurs de ces chambres est susceptible d'accroître l'importance systémique du nouvel ensemble et d'amplifier l'interdépendance entre les différentes chambres elles-mêmes, a estimé Andreas Dombret.

"Cela pourrait aussi créer de nouvelles sources de contagion", a-t-il ajouté.

La Bundesbank n'a pas son mot à dire dans l'autorisation de la fusion Deutsche Börse-LSE mais son opinion peut être prise en considération par les autorités concernées.

Deutsche Börse et LSE devraient notifier dans les prochains jours à la Commission européenne leur intention de fusionner et ils espèrent achever leur rapprochement au premier semestre de l'an prochain.

(Andreas Kroener et Frank Siebelt; Marc Angrand pour le service français)