LEAD 1-Russie, France et Allemagne parleront de l'Ukraine au G20

mardi 23 août 2016 16h41
 

(Actualisé avec réactions allemande et ukrainienne § 7-8)

MOSCOU, 23 août (Reuters) - Vladimir Poutine, Angela Merkel et François Hollande ont convenu de se rencontrer en marge du sommet du G20 prévu les 4 et 5 septembre en Chine pour évoquer le regain de tensions en Ukraine, a annoncé le Kremlin, mardi.

Le président russe s'est entretenu au téléphone avec le chef de l'Etat français et la chancelière allemande et a insisté sur ce qu'il a qualifié de "provocations" commises, selon lui, par l'Ukraine en Crimée.

Poutine a également exprimé son inquiétude en raison de l'instabilité actuelle le long de la ligne de front dans l'est ukrainien.

Lors de cet échange téléphonique, François Hollande "a rappelé la position constante de la France sur le fait que l'annexion de la Crimée ne saurait être reconnue", a annoncé l'Elysée.

Il "a fait part de sa préoccupation face au regain de tension de ces dernières semaines et au nombre croissant de violations du cessez-le-feu constaté par les observateurs de l'OSCE" dans l'est de l'Ukraine.

François Hollande a ajouté que "tous les engagements qui avaient été pris dans le cadre des Accords de Minsk devaient être mis en ÷uvre par les parties concernées, tant s'agissant des questions de sécurité que des questions politiques", précise le communiqué de l'Elysée.

Un porte-parole du gouvernement allemand a indiqué que les trois dirigeants avaient exprimé leur préoccupation commune concernant les violations du cessez-le-feu dans la région du Donbass et qu'Angela Merkel et François Hollande avaient demandé à Poutine de jouer de son influence pour apaiser la situation.

Le président ukrainien Petro Porochenko a annoncé la semaine dernière qu'il n'excluait pas un recours à la loi martiale et à une nouvelle vague de mobilisation militaire si le conflit séparatiste s'aggravait.

(Vladimir Soldatkin avec Marine Pennetier à Paris; Pierre Sérisier pour le service français)