La BCE devra augmenter ses achats si elle prolonge le QE

mardi 23 août 2016 16h38
 

* La BCE a promis de réinvestir ses achats arrivant à échéance

* Cela s'ajouterait à ses achats mensuels

* Un risque supplémentaire de perturbation des marchés

* 320 milliards d'échéances sur 2017-2019, selon JPMorgan

par John Geddie et Francesco Canepa

LONDRES/FRANCFORT, 23 août (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) devra augmenter ses achats mensuels d'obligations souveraines si elle décide de prolonger le programme actuel au-delà de mars 2017, afin d'éviter que l'arrivée à échéance des titres qu'elle détient ne réduise son soutien au crédit et à la croissance.

JP Morgan estime à 320 milliards d'euros l'encours global des obligations qui arriveront à maturité entre 2017 et 2019 et devront être réinvesties si la BCE veut tenir ses engagements.

Ces achats supplémentaires pourraient accentuer les problèmes de liquidité déjà à l'origine de fluctuations inattendue des cours sur le marché obligataire. De plus, la BCE pourrait avoir du mal à trouver suffisamment de papier répondant à ses critères d'achat, notamment dans des pays comme l'Irlande et le Portugal.

La majeure partie des titres concernés sont des emprunts d'Etat que la BCE a commencé à acheter en mars 2015 dans le cadre de son programme dit d'assouplissement quantitatif ("quantitative easing", QE).   Suite...