France-Accélération plus forte que prévu dans le secteur privé

mardi 23 août 2016 09h01
 

PARIS, 23 août (Reuters) - L'activité dans le secteur privé
a accéléré plus que prévu en août en France, le dynamisme des
services lui permettant de renouer avec des niveaux inédits
depuis les attentats de novembre à Paris et Saint-Denis, selon
la version préliminaire des indices Markit publiés mardi.  
    Cette accélération supérieure aux attentes dans les services
a permis de compenser un nouveau ralentissement dans le secteur
manufacturier, dont l'indice d'activité se maintient en-deçà du
seuil de 50,0, qui distingue croissance et contraction de
l'activité, pour le sixième mois consécutif.
    L'indice PMI des services s'est établi à 52,0, en nette
progression par rapport à son niveau de juillet (50,5),
dépassant même les prévisions les plus optimistes des
économistes interrogés par Reuters, qui l'attendaient en moyenne
à 50,5. 
    Les services, dont un certain nombre de secteurs ont été
durablement affectés par les attentats du 13 novembre, n'avaient
pas connu un tel rythme de croissance depuis le mois d'octobre
2015. 
    Selon les témoignages des chefs d'entreprise du secteur des
services interrogés par Markit, cette dynamique a notamment été
entretenue par une poursuite de la progression des nouveaux
contrats, qui a alimenté une nouvelle croissance des commandes
en instance, tandis que les perspectives restent bien orientées.
    
    Le secteur manufacturier a vu son indice d'activité reculer
à 48,5 après 48,6 en juillet, alors qu'il était attendu à 48,8
en moyenne.
    Il reste pénalisé par le mouvement de recul des nouvelles
commandes initié en janvier et les nouvelles commandes à
l'export, qui avaient renoué avec la croissance en juillet après
six mois de contraction, s'inscrivent en repli. 
    L'indice PMI composite, qui combine des éléments de l'indice
des services et de celui du secteur manufacturier, s'est établi
à 51,6, un plus haut depuis novembre.
    Il s'inscrit en nette progression par rapport à son niveau
de juillet (50,1) et dépasse les prévisions des économistes
interrogés par Reuters, qui l'attendaient en moyenne à 50,4.
    
 Les indicateurs français en temps réel                  
 Les indicateurs de la zone euro en temps réel           
 Le point sur la conjoncture française                   
 
 (Myriam Rivet, édité par Emmnanuel Jarry)