Uniper (E.ON), en perte, veut réduire ses coûts et ses effectifs

lundi 22 août 2016 11h10
 

FRANCFORT, 22 août (Reuters) - Uniper, que le géant allemand de l'électricité E.ON s'apprête à scinder, réduira ses coûts et ses effectifs cette année afin de tenir sa promesse de verser pour 200 millions d'euros de dividende, a annoncé lundi le président de son directoire.

Un programme de cessions d'actifs pour deux milliards d'euros d'ici à fin 2017 est en préparation et des licenciements ne sont pas à exclure même si d'autres mesures seront envisagées en priorité, a précisé Klaus Schäfer lors de la présentation des résultats semestriels d'Uniper, qui doit voler de ses propres ailes le mois prochain.

E.ON, qui entend se recentrer sur les énergies renouvelables et les réseaux de distribution, a regroupé au sein d'Uniper ses activités de production d'énergie conventionnelle et de trading.

La nouvelle entité a réalisé au premier semestre un bénéfice avant intérêts, impôt, dépréciations et amortissements (Ebitda) ajusté en hausse à 1,5 milliard d'euros mais elle a accusé une perte nette de 3,9 milliards d'euros en raison de charges de dépréciation et de provisions sur les centrales électriques et le stockage du gaz.

Le titre E.ON gagne 1,64% à 8,2840 euros à 09h10 GMT en Bourse de Francfort, dont l'indice Dax progresse de 0,89%.

(Vera Eckert; Patrick Vignal pour le service français, édité par Marc Angrand)