** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

lundi 22 août 2016 07h40
 

TOKYO/PARIS, 22 août (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues stables lundi selon les premières indications disponibles, à l'ouverture d'une semaine qui devrait être animée par les spéculations sur la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine.

Le CAC 40 parisien, qui a abandonné 2,22% la semaine dernière, pourrait perdre un point à l'ouverture tandis que le Dax à Francfort pourrait avancer d'autant, et le FTSE à Londres devrait abandonner quelques fractions.

La Bourse de Tokyo gagne autour de 0,4% à moins d'une heure de la clôture, grâce notamment à la baisse du yen, mais l'indice MSCI des marchés asiatiques hors Japon abandonne près de 0,7%.

Sur le marché des changes, le dollar est orienté à la hausse, gagnant 0,4% face à un panier d'autres grandes devises de référence. L'euro se traite autour de 1,1280 dollar.

Pour la plupart des investisseurs, l'événement le plus important de la semaine qui débute sera la réunion annuelle des banquiers centraux de Jackson Hole, dans le Wyoming aux Etats-Unis, de jeudi à samedi, au cours de laquelle Janet Yellen, la présidente de la Fed, pourrait donner vendredi aux marchés de nouveaux indices sur l'évolution possible des taux d'intérêt.

Dimanche, le vice-président de la banque centrale américaine, Stanley Fischer, a estimé dans un discours que la Fed n'était plus très loin d'avoir atteint son double objectif, le plein emploi et une inflation de 2%.

Ses propos interviennent après ceux de plusieurs autres responsables de la Fed, comme William Dudley, le président de la Fed de New York, sur la possibilité d'un relèvement des taux au cours des mois à venir, peut-être même dès septembre.

"Les propos de Fischer ont nourri certaines anticipations sur le marché, notamment après ceux de Dudley récemment", note Ayako Sera, responsable de stratégie de marché de Sumitomo Mitsui Trust Bank.

Vendredi, Wall Street a fini en baisse, principalement en raison de la baisse du secteur des "utilities", affecté par la perspective d'une remontée des taux.   Suite...