LEAD 3-"Un pas décisif" en Espagne vers une sortie de crise politique

jeudi 18 août 2016 18h45
 

(Actualisé avec procédures, § 1-3-5-6)

par Blanca Rodriguez

MADRID, 18 août (Reuters) - Mariano Rajoy a décidé jeudi de se soumettre à un vote d'investiture au Parlement, programmé à la fin du mois, estimant qu'un accord trouvé avec les centristes de Ciudadanos avait permis de franchir un pas décisif en vue de la formation d'un nouveau gouvernement en Espagne.

Le président du gouvernement sortant, chef du Parti populaire (PP, droite), qui expédie les affaires courantes, a accepté en début d'après-midi le "pacte de réforme" anticorruption proposé par les centristes libéraux de Ciudadanos.

Cet accord, s'il ouvre la perspective d'un second mandat pour Rajoy, au pouvoir depuis 2011, ne garantit toutefois pas que son investiture est à portée.

Avec 137 élus pour le PP et 32 pour Ciudadanos, auxquels devrait s'ajouter la voix de l'élu de Coalición Canaria, il manquera six voix pour obtenir la majorité absolue et assurer l'investiture de Rajoy.

En fin d'après-midi, la présidente du Congrès des députés, Ana Pastor, a annoncé que la première session du débat d'investiture se tiendrait le 30 août prochain, avec un premier vote probable le 31 août.

Si Rajoy n'obtient pas la majorité absolue (176 voix) lors du premier tour de scrutin, un deuxième tour se tiendra dans les jours suivants, cette fois à la majorité simples des votants. Mais les autres formations, dont les socialistes du PSOE (85 sièges), contrôlant 180 députés, Rajoy ne sera pas davantage investi si elles ne s'abstiennent pas et votent contre lui.

"Nous avons franchi une étape décisive vers la formation d'un gouvernement permettant d'éviter de nouvelles élections", a cependant déclaré Mariano Rajoy à la presse après avoir rencontré le chef de Ciudadanos, Albert Rivera. "Aujourd'hui, je suis prêt à aller à la séance d'investiture", a-t-il ajouté.   Suite...