LEAD 1-Kingfisher prudent après le référendum sur le Brexit

jeudi 18 août 2016 09h46
 

(Actualisé avec des précisions, contexte, cours de Bourse)

LONDRES, 18 août (Reuters) - Kingfisher a fait état d'une bonne performance au deuxième trimestre avec notamment une croissance des ventes portée par la Grande-Bretagne et la Pologne mais le leader européen de l'amélioration de l'habitat reste prudent après que les Britanniques eurent décidé en juin de quitter l'Union européenne (UE).

"Au Royaume Uni, le résultat du référendum sur l'UE a créé de l'incertitude pour ce qui concerne les perspectives économiques, encore que rien ne laisse penser pour l'instant qu'il ait eu un impact sur la demande qui s'exerce sur nos produits", a dit la directrice générale Véronique Laury.

"En France, des mouvements sociaux d'ampleur et un temps exceptionnellement humide ont créé un environnement plus difficile, après un premier trimestre plus encourageant".

Le propriétaire des enseignes Castorama et Brico Dépôt en France et B&Q et Screwfix en Grande-Bretagne a précisé que les ventes des magasins ouverts depuis plus d'un an avaient augmenté de 3,9% sur une période de trois mois au 31 juillet, correspondant à son deuxième trimestre fiscal, après une croissance de 3,6% au premier trimestre.

Les ventes ont augmenté de 7,2% au Royaume-Uni et en Irlande, à périmètre comparable, avec une progression de 5,6% pour B&Q et de 13,3% pour Screwfix. Elles ont fléchi de 3,2% en France et ont augmenté de 7,3% en Pologne, toujours à périmètre comparable.

Le chiffre d'affaires global a augmenté de 8,4% à 3,0 milliards de livres (3,5 milliards d'euros).

Kingfisher avait annoncé en janvier une stratégie destinée à augmenter de 500 millions de livres son bénéfice annuel dans les cinq années à venir et à restituer 600 millions aux actionnaires, suivant un plan dont le coût avait été évalué à 800 millions de livres.

Le groupe britannique a pour l'instant restitué 150 millions de livres.   Suite...