RPT-Bosch accusé de complicité dans le scandale des émissions

jeudi 18 août 2016 07h32
 

(Répétition mastic)

WASHINGTON, 18 août (Reuters) - L'équipementier automobile allemand Robert Bosch a participé "consciemment et activement" à la stratégie élaborée par Volkswagen AG afin de contourner les normes d'émission aux Etats-Unis, rapportent des avocats de plaignants américains propriétaires de véhicules diesel.

Dans une déclaration déposée mardi soir auprès d'un tribunal de San Francisco, les avocats disent s'appuyer sur des documents secrets livrés par le groupe automobile à certains de leurs confrères.

Volkswagen n'a pas fait de commentaire, précisant toutefois que l'allégation n'aurait aucun effet sur le règlement civil conclu avec les autorités américaines.

Deux sources informées ont révélé lundi que Volkswagen et le département américain de la Justice ont engagé des discussions préliminaires sur le volet pénal du scandale des émissions polluantes.

Bosch prend ces accusation au sérieux et coopère dans plusieurs enquêtes, a réagi une porte-parole du groupe de Stuttgart.

L'équipementier automobile allemand Robert Bosch a annoncé en janvier avoir lancé une enquête interne pour déterminer l'éventuelle implication de ses salariés dans le scandale de manipulation des tests d'émission de moteurs diesel.

Le groupe fournit le logiciel employé dans le dispositif de manipulation utilisé par plusieurs grands constructeurs automobiles, dont Volkswagen. (David Shepardson et Joel Schectman; Julie Carriat pour le service français)