Le patron des moteurs électriques de Daimler rejoint Bosch-sces

mercredi 17 août 2016 16h26
 

FRANCFORT, 17 août (Reuters) - Le principal responsable du développement des moteurs électriques chez Daimler, Harald Kröger, va rejoindre l'équipementier Robert Bosch , a-t-on appris de deux sources proches du dossier, un transfert qui illustre la course aux compétences engagée dans le secteur.

Les deux groupes ont refusé de commenter l'information.

Le départ d'Harald Kröger, un diplômé de l'université américaine de Stanford, intervient alors que Mercedes-Benz, la marque phare de Daimler, se prépare à lancer plusieurs modèles électriques.

C'est pour Bosch une belle aubaine: Kröger a déjà occupé des postes de premier plan dans le secteur, comme celui de directeur de la qualité chez Mercedes, et il a siégé deux ans au conseil d'administration de l'américain Tesla Motors.

Chez Mercedes-Benz, Harald Kröger contribuait à piloter le développement de moteurs pour des voitures 100% électriques et hybrides. Il était aussi responsable du développement des composants électroniques des voitures de tourisme, du développement des batteries et de la construction d'une usine de batteries pour voitures électriques.

Le développement des voitures électriques de Mercedes reste dirigé par Jürgen Schenk, son supérieur hiérarchique au sein du groupe.

Daimler prévoit toujours de présenter un modèle électrique au Mondial de l'automobile de Paris début octobre, a déclaré un porte-parole du groupe. En juillet, le constructeur avait dit avoir accéléré le développement de modèles électriques haut de gamme, un segment dominé pour l'instant par Tesla.

De son côté, Bosch a renforcé ces dernières années sa présence dans le domaine des véhicules électriques et des véhicules autonomes, par exemple en concevant le système de transmission et de direction des prototypes de voitures autonomes de Google et en fournissant des systèmes d'assistance à la conduite à Tesla.

Il prévoit que les systèmes d'assistance à la conduite représenteront dans ses comptes un chiffre d'affaires d'un milliard d'euros cette année. (Edward Taylor; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)