Fitch confirme sa prévision de livraisons d'avions gros porteurs

lundi 15 août 2016 16h25
 

PARIS, 15 août (Reuters) - Les prévisions de Fitch Ratings en matière de livraisons d'avions gros porteurs pour 2016 et 2017 sont intactes en dépit d'un tassement de certains segments de ce marché, de reports de livraisons et d'une baisse probable des prises de commandes cette année par rapport à 2015.

Dans une étude diffusée lundi, l'agence de notation ajoute que, tout en étant plus prudente qu'au début de l'année, elle maintient sa prévision étant donné un niveau record des carnets de commandes et de solides indicateurs sur la demande des compagnies aériennes.

Fitch anticipe ainsi une hausse des livraisons pendant plusieurs années au-delà de 2017 avant que les taux de livraisons n'atteignent un pic.

Fitch s'attend à ce que les livraisons de gros appareils de la part d'Airbus Group et Boeing augmentent à approximativement 1.420 (+2%) et 1.545 (+9%) unités en 2016 et 2017 respectivement. La production excédera les livraisons en 2016 étant donné que Boeing constitue des stocks pour ses programmes 737 MAX et 767 ravitailleur avant certification et livraison en 2017.

Fitch estime que les baisses de production des B747 et des A380 ne sont pas surprenantes et que celle du B777 est temporaire et liée à la transition vers le nouveau 777X. Une part des pressions qui s'exercent sur les anciens programmes de gros porteurs est due à l'entrée sur le marché de nouveaux types d'appareils, ajoute l'agence.

Airbus a décidé de ralentir la cadence de production de son très gros porteur A380 afin de prévenir une surproduction de cet appareil qui peine à décrocher de nouvelles commandes.

Boeing a prévenu fin juillet qu'il pourrait cesser la production de son mythique 747 en raison d'une baisse des commandes et de pressions sur les prix.

Airbus est noté 'A-' avec perspective stable par Fitch, Boeing est noté 'A' avec perspective stable.

Voir aussi :

* 08/07-SALON-Farnborough-Interrogations sur la production de gros porteurs (Dominique Rodriguez, édité par Patrick Vignal)