LEAD 1-Toshiba renoue avec le bénéfice avec sa restructuration

vendredi 12 août 2016 08h58
 

(Actualisé avec contexte, cours de Bourse)

TOKYO, 12 août (Reuters) - Toshiba a annoncé vendredi que ses intenses efforts de restructuration à la suite d'un scandale comptable lui avaient permis de dégager sur la période avril-juin son premier bénéfice d'exploitation en six trimestres.

Le conglomérat industriel japonais, dont les activités vont de l'électronique grand public aux réacteurs nucléaires, a réalisé au deuxième trimestre un bénéfice de 20,1 milliards de yens (176,86 millions d'euros), contre une perte de 6,5 milliards un an plus tôt. Ce résultat est néanmoins inférieur au consensus Starmine SmartEstimate d'un bénéfice de 33,5 milliards de yens.

Toshiba a en outre maintenu sa prévision pour l'exercice fiscal s'achevant en mars d'un bénéfice de 120 milliards de yens, après une perte de 708,74 milliards de yens l'an dernier.

L'action a pris 3,79% vendredi à la Bourse de Tokyo, dont l'indice Nikkei a fini en hausse de 1,1%.

A la suite d'une enquête ouverte en avril 2015 portant sur sept années de malversations comptables destinées à enjoliver les résultats du groupe, Toshiba a taillé dans ses effectifs, supprimant 14.000 emplois, il a réduit ses activités de semi-conducteurs et il a vendu sa division de produits blancs au chinois Midea et son pôle de matériel médical à Canon.

L'horizon n'est toutefois pas encore complètement dégagé pour le conglomérat japonais en raison de la querelle juridique entre l'américain Chicago Bridge & Iron et Westinghouse Electric, filiale de Toshiba aux Etats-Unis, au sujet des conditions du rachat des activités de construction nucléaire du premier par le second.

En fonction de l'issue de ce différend, Toshiba pourrait devoir inscire une charge de 2 milliards de dollars (1,8 milliard d'euros) dans ses comptes susceptible de le contraindre à une augmentation de capital ou à une introduction en Bourse de ses activités de smei-conducteurs, disent des analystes. (Makiko Yamazaki; Bertrand Boucey pour le service français)