LEAD 1-Chine-L'activité économique ralentit en juillet

vendredi 12 août 2016 06h58
 

(Actualisé avec détails)
    PEKIN, 12 août (Reuters) - L'activité économique chinoise a
ralenti en juillet, avec notamment une croissance des
investissements en actifs fixes au plus bas depuis 16 ans, la
deuxième puissance économique mondiale étant plombée par la
douloureuse restructuration de son secteur industriel.
    Sur la période janvier-juillet, ces investissements en
actifs fixes ont ralenti à 8,1% par rapport au sept premiers
mois de 2015, soit le rythme le plus faible depuis décembre
1999. Sur la période janvier-juin, la hausse de ces
investissements avait été de 9,0%. Les économistes avaient
anticipé en moyenne une progression de 8,8%.
    Juillet marque le troisième mois consécutif d'une hausse
inférieure à 10% de ces investissements, une évolution qui
suggère que les effets du boom du crédit qui avait caractérise
le premier trimestre commencent à s'estomper.
    "Il y a des inquiétudes concernant la solidité de la demande
au cours des années à venir donc il n'y a pas vraiment
d'investissements, notamment dans des biens d'équipement (...)",
a déclaré Zhou Hao, économiste chez Commerzbank.
    Si la consommation des ménages reste soutenue en Chine, les
investissement et les exportations sont en phase de
ralentissement, une situation qui pourrait inciter le
gouvernement chinois à décider de mesures de relance.
    Parmi les autres données macro-économiques publiées vendredi
par le Bureau national des statistiques, la production
industrielle a augmenté de 6,0% sur un an en juillet, contre
+6,2% en juin et un consensus de 6,1%.
    Le ralentissement de la croissance des ventes au détail a
également été plus prononcée que prévu en juillet, avec une
hausse de 10,2%, contre 10,6% en juin et un consensus de 10,6%.
    L'économie chinoise est toujours dans une période
d'ajustement et doit faire face à une pression baissière, a dit
un porte-parole du bureau des statistiques dans la foulée de la
publication de ces données.
    Le porte-parole a ajouté que, "malgré les efforts du
gouvernement, certaines entreprises privées éprouvaient toujours
des difficultés à obtenir des prêts bancaires". 
    Le bureau des statistiques a également fait état d'un
ralentissement des investissements immobiliers sur la période
janvier-juillet, dont la croissance est revenue à 5,3% contre
+6,1% sur janvier-juin.  

 (Yawen Chen, Sue-Lin Wong, Elias Glenn et Pete Sweeney, Benoit
Van Overstraeten pour le service français)