Glencore décide de garder sa mine de Lomas Bayas-sources

jeudi 11 août 2016 23h54
 

TORONTO/LONDRES, 11 août (Reuters) - Glencore a renoncé à son projet de vente de sa mine de cuivre chilienne de Lomas Bayas dont il espérait retirer environ 500 millions de dollars (450 millions d'euros), selon des sources proches du dossier.

La remontée des cours des matières premières et de la valorisation boursière du secteur minier a rendu moins nécessaire cette cession d'actif, ont-elles expliqué.

Frappé de plein fouet par la chute des cours et des inquiétudes croissantes autour de son endettement, le géant suisse du négoce avait annoncé en octobre son intention de céder Lomas Bayas ainsi qu'une mine australienne.

Il fait finalement marche arrière en partie parce qu'il n'a pas obtenu le prix espéré mais aussi parce que sa situation s'est améliorée et rend moins nécessaire de se séparer de la mine chilienne, ont dit les sources.

Glencore s'est refusé à tout commentaire sur ces informations.

Lors d'une présentation en mai à Miami, le groupe coté à Londres avait dit s'attendre à boucler des cessions d'actifs au deuxième trimestre, parmi lesquels des actifs de ses mines de cuivre et des infrastructures en Australie. Mais il avait ajouté qu'il n'effectuerait des cessions qu'au bon prix.

"Glencore a moins la pression, c'est clair. Cela leur donne plus de temps et de pouvoir pour négocier", a commenté David Neuhauser, directeur général du fonds spéculatif américain Livermore Partners et actionnaire de Glencore.

Selon l'une des sources, le processus de cession comportait trois tours d'enchères qui ont chacun suscité de multiples manifestations d'intérêt.

Les cours du cuivre se sont stabilisés depuis le début de l'année et le cours de Bourse de Glencore a plus que doublé, à l'instar des gains importants enregistrés par le secteur minier dans son ensemble. (John Tilak à Toronto, Barbara Lewis à Londres et Sonali Paul à Melbourne, Véronique Tison pour le service français)