LEAD 1-Deutsche Telekom publie un T2 conforme aux attentes

jeudi 11 août 2016 11h54
 

(Actualisé avec précisions et contexte)

FRANCFORT, 11 août (Reuters) - Deutsche Telekom a publié jeudi un bénéfice d'exploitation trimestriel courant en hausse de 8,6%, la bonne santé de ses activités aux Etats-Unis ayant permis de compenser le poids des investissements engagés dans la modernisation de ses réseaux en Allemagne.

L'opérateur de télécommunications a réalisé sur la période avril-juin un bénéfice avant impôt, intérêts, dépréciation et amortissement (Ebitda) ajusté, hors éléments exceptionnels, de 5,46 milliards d'euros, très légèrement supérieur au consensus des estimations d'analystes recueillies par Reuters, qui donnait 5,45 milliards.

T-Mobile US, numéro trois de la téléphonie mobile aux Etats-Unis, dont Deutsche Telekom est l'actionnaire majoritaire, a été le principal moteur des résultats sur la période, réalisant près de la moitié du chiffre d'affaires total et 39% de l'excédent brut d'exploitation.

Le mois dernier, la filiale américaine a publié des résultats trimestriels meilleurs qu'attendu et relevé sa prévision de croissance de son portefeuille d'abonnés, celui-ci ayant enregistré sur avril-juin une hausse plus forte qu'attendu.

En Bourse, T-Mobile US évolue actuellement à ses plus hauts niveaux depuis neuf ans et affiche une capitalisation de près de 40 milliards de dollars (35,9 milliards d'euros), soit près de la moitié de celle de Deutsche Telekom (72,8 milliards d'euros).

La filiale, dirigée par John Legere, profite de sa stratégie commerciale originale, qui inclut par exemple des volumes de données gratuits pour les utilisateurs du jeu "Pokemon Go", un service de streaming gratuit ou encore des offres promotionnelles hebdomadaires telles que des billets de cinéma gratuits ou des réductions dans des chaînes de restauration.

Deutsche Telekom tente actuellement de répliquer cette stratégie dans les pays européens où il n'est pas en position de force.

En Allemagne, où le groupe est confronté à la concurrence de Vodafone, les revenus de ses activités mobiles ont reculé de 0,8% au deuxième trimestre, à 1,7 milliard d'euros.   Suite...