Premier accident d'une Tesla en "pilotage automatique" en Chine

mercredi 10 août 2016 11h31
 

PEKIN, 10 août (Reuters) - Tesla a annoncé mercredi que l'une de ses voitures avait été accidentée en Chine alors qu'elle roulait en mode de "pilotage automatique" et le conducteur du véhicule a déclaré que les vendeurs du constructeur lui avait présenté cette fonction d'assistance à la conduite comme un mode de conduite autonome.

Le constructeur américain de véhicules électriques a précisé disposer de données confirmant l'activation au moment de l'accident de la fonction "Autopilot", qui prend le contrôle de l'accélération et du freinage dans certaines conditions.

La société, qui dit enquêter sur l'accident survenu à Pékin la semaine dernière, a souligné que le contrôle du véhicule continuait de relever de la responsabilité du conducteur lorsque ce mode était activé. Dans ce cas précis, a-t-elle ajouté, la présence des mains du conducteur sur le volant n'a pas été détectée.

Il s'agit du premier accident de ce type pour une Tesla en Chine et il survient trois mois environ après celui - mortel - d'une voiture du groupe en Floride dans des circonstances comparables.

Le conducteur de la Tesla accidentée en Chine, un informaticien de 33 ans, a déclaré à Reuters que sa voiture avait percuté un autre véhicule à l'arrêt qui empiétait sur la route.

"Le conducteur de la Tesla, dont les mains n'ont pas été détectées sur le volant, n'a pas tourné le volant pour éviter la voiture garée et l'a éraflée par le côté", a dit de son côté une porte-parole de Tesla dans une déclaration à Reuters.

"Comme cela est clairement expliqué au conducteur du véhicule, le pilotage automatique est une assistance à la conduite qui implique que le conducteur garde les mains sur le volant en permanence pour conserver le contrôle et la responsabilité du véhicule et pour être prêt à réagir à tout instant."

Le conducteur a au contraire affirmé que les vendeurs de Tesla lui avaient vanté avec insistance le système de pilotage automatique comme un mode de conduite autonome.

"Ils ont donné à tout le monde l'impression qu'il s'agissait de conduite autonome, pas de conduite assistée", a-t-il ajouté.

Quatre autres propriétaires de Tesla à Pékin ont déclaré à Reuters que l'argumentaire des vendeurs du constructeur ne correspondait pas au discours du groupe sur le fait que son mode Autopilot n'équivalait pas à une conduite autonome mais à une simple assistance à la conduite.

(Jake Spring; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)