Fuji Heavy et Suzuki mettent fin à leurs participations croisées

mercredi 10 août 2016 10h51
 

TOKYO, 10 août (Reuters) - Fuji Heavy Industries a annoncé mercredi avoir vendu la totalité de sa participation dans Suzuki Motor, d'une valeur de 19,5 milliards de yens (173 millions d'euros), mettant ainsi fin à un accord de participations croisées qui liait les deux constructeurs automobiles japonais depuis la fin 1999.

Fuji Heavy, propriétaire de la marque Subaru, a indiqué dans un communiqué avoir vendu mardi 5,78 millions d'actions ordinaires de Suzuki, sans autre précision.

Lundi, Suzuki avait annoncé qu'il revendrait à Fuji Heavy les 13,7 millions d'actions ordinaires du groupe qu'il détenait depuis le début 2000 au prix unitaire de 3.852 yens, soit une opération de 52,7 milliards de yens (466 millions d'euros) sur laquelle le constructeur de mini-voitures dégagera une plus-value de 46,8 milliards de yens.

Fuji Heavy avait annoncé en mai son intention de racheter jusqu'à 15 millions d'actions ordinaires, soit 1,9% environ de son capital, dans le cadre d'un programme de rachat d'actions valable jusqu'en septembre.

Suzuki était le quatrième actionnaire de Fuji Heavy, loin derrière Toyota qui détient 16,5% du capital du fabricant des Subaru.

Suzuki avait admis en mai avoir utilisé des méthodes trompeuses de mesure de la consommation de carburant de ses mini-voitures au Japon, apportant un nouveau volet à un scandale qui a également éclaboussé son concurrent Mitsubishi Motors , passé depuis sous le contrôle de fait de Nissan . (Naomi Tajitsu, Véronique Tison pour le service français)