Hinkley Point-Les relations Chine-GB à un "tournant crucial"

mardi 9 août 2016 14h32
 

LONDRES, 9 août (Reuters) - L'ambassadeur de Chine à Londres a estimé mardi que les relations sino-britanniques se trouvaient à un "tournant crucial" après la décision de la Première ministre Theresa May de repousser la signature du projet de réacteurs nucléaires de type EPR en Angleterre, à Hinkley Point.

"Les relations Chine-Royaume-Uni sont à un tournant crucial de leur histoire. La confiance mutuelle devrait être d'autant plus précieuse", a écrit l'ambassadeur Liu Xiaoming dans le quotidien Financial Times.

"J'espère que le Royaume-Uni ouvrira ses portes à la Chine et que le gouvernement britannique continuera à soutenir Hinkley Point et prendra une décision aussi vite que possible pour que le projet puisse continuer sans accroc", a-t-il ajouté, précisant que le Royaume-Uni pourrait faire face à des pénuries d'énergie s'il ne soutenait pas le projet franco-chinois.

Ces commentaires illustrent la frustration qu'a suscitée en Chine la décision de Theresa May de reporter la signature du projet de construction de deux réacteurs nucléaires EPR à Hinkley Point pour 18 milliards de livres (21,4 milliards d'euros environ).

L'accord lançant définitivement ce chantier, confié au groupe français EDF avec une participation de CGN (China General Nuclear) à hauteur d'un tiers de l'opération, devait initialement être signé fin juillet.

PÉRIODE DORÉE?

Pour marquer le début d'une nouvelle "période dorée" entre la Chine et le Royaume-Uni, la participation chinoise avait été intégrée au projet Hinkley Point en 2015 à l'occasion d'une visite d'Etat à Londres du président chinois Xi Jinping.

Hinkley Point doit renforcer les relations entre Pékin et Londres dans le domaine nucléaire et ouvrir la voie à des dizaines de milliards de dollars d'investissement chinois et la construction de deux autres centrales nucléaires sur le sol britannique.   Suite...