Japan Display, en perte, dit avoir le soutien du fonds INCJ

mardi 9 août 2016 11h36
 

TOKYO, 9 août (Reuters) - Japan Display a annoncé mardi une perte accrue sur le trimestre avril-juin mais le fabricant d'écrans japonais, fournisseur d'Apple, a dit bénéficier du plein soutien de son premier actionnaire, le fonds public INCJ (Innovation Network Corp of Japan).

"Il n'y a absolument aucune inquiétude concernant notre financement", a déclaré le directeur général, Mitsuru Homma, en présentant les résultats à la presse.

Confirmant ses prévisions communiquées seulement vendredi, le groupe a fait état d'une perte nette de 11,8 milliards de yens (104 millions d'euros) pour le premier trimestre de son exercice 2016-2017, à comparer à un résultat négatif de 461 millions de yens un an plus tôt.

La dépendance croissante de Japan Display vis-à-vis d'Apple, qui représente à lui seul plus de la moitié de son chiffre d'affaires, le rend vulnérable à la baisse de la demande pour l'iPhone, le produit vedette de la firme américaine dont les ventes ont chuté de 15% sur le trimestre avril-juin.

L'appréciation du yen et la baisse des prix des écrans ont aussi pesé sur les résultats du fabricant japonais.

Japan Display n'a pas fourni de prévision pour son résultat net du trimestre juillet-septembre mais a dit tabler sur un bénéfice d'exploitation de l'ordre d'un milliard de yens.

Le groupe a besoin de trésorerie pour investir dans de nouvelles technologies, surtout si Apple décide d'équiper ses smartphones d'écrans Oled (à diodes électroluminescentes organiques) dès l'année prochaine.

Japan Display, né en 2012 du rapprochement des filiales écrans déficitaires de Sony, Toshiba et Hitachi, avait annoncé précédemment son intention de démarrer la production de masse d'écrans Oled en 2018, en retard sur ses concurrents sud-coréens. (Makiko Yamazaki, Véronique Tison pour le service français)