EDF-Le PS émet des réserves sur le projet Hinkley Point

lundi 8 août 2016 21h51
 

PARIS, 8 août (Reuters) - Le Parti socialiste a émis lundi des réserves sur le projet de construction par EDF de deux réacteurs nucléaires de type EPR à Hinkley Point, en Angleterre, appelant à répondre aux interrogations soulevées par ce projet contesté avant d'aller plus loin.

Le PS "estime qu'un projet dont l'importance est telle qu'elle engage la solidité et la pérennité de l'énergéticien national impose que soient levées toutes les interrogations et les réserves avant d'aller plus loin dans sa réalisation", peut-on lire dans un communiqué.

Le parti se dit "convaincu que l'Etat, actionnaire majoritaire à 83% d'EDF, met tout en ÷uvre à cette fin".

Le conseil d'administration d'EDF a voté le 28 juillet à une étroite majorité de dix voix contre sept en faveur du lancement de ce projet de 18 milliards de livres sterling (21 milliards d'euros).

La signature du contrat devait avoir lieu dans la foulée mais le gouvernement britannique a annoncé à la surprise générale qu'il allait revoir attentivement tous les aspects du projet et rendre sa décision à l'automne.

Dans un communiqué publié lundi, trois syndicats de l'énergéticien ont estimé que la décision du conseil d'administration d'autoriser le projet n'était pas légitime, des administrateurs ignorant au moment du vote que le gouvernement britannique avait réclamé un nouveau délai.

Les syndicats réclament depuis des mois le report de ce projet qui, soulignent-ils, risque de mettre en péril les finances de l'entreprise et appellent EDF à attendre le retour d'expérience des EPR en construction en France (Flamanville) et en Chine (Taishan). (Marine Pennetier, édité par Patrick Vignal)