Wall Street ouvre en petite hausse, le S&P-500 à un record

lundi 8 août 2016 15h41
 

8 août (Reuters) - L'indice Standard & Poor's-500 a encore battu un record dès l'ouverture lundi à Wall Street, qui est orientée en légère hausse dans les premiers échanges et reste portée par la dynamique créée par la vigueur du marché du travail en juillet aux Etats-Unis.

L'indice Dow Jones gagne 11,18 points, soit 0,06%, à 18.554,71 vers 13h35 GMT. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,08% à 2.184,70, au-dessus de son précédent record touché à la clôture vendredi. Le Nasdaq Composite , qui a lui aussi terminé la semaine dernière à un plus haut historique, prend également 0,08% à 5.225,47.

L'annonce vendredi de créations d'emplois supérieures aux prévisions le mois dernier aux Etats-Unis (255.000 contre 180.000 attendues) a aiguisé l'appétit pour le risque des investisseurs, d'autant que cette statistique ne paraît pas suffisante pour inciter la Réserve fédérale à relever ses taux dans l'immédiat.

Alors que la saison des résultats touche à sa fin, les entreprises américaines ont aussi contribué à alimenter un certain optimisme en affichant des performances trimestrielles moins mauvaises qu'anticipé. Les bénéfices des entreprises du S&P-500 sont désormais attendus en baisse de 2,6%, soit moins que la contraction de 5% envisagée au début de la saison des résultats, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Aux valeurs, l'action Tyson Foods prend ainsi 2%, le numéro un américain du conditionnement de la viande ayant annoncé un bénéfice trimestriel en hausse de 41% et relevé ses prévisions pour l'ensemble de l'année.

Le titre Mattress Firm Holding Corp s'envole de près de 115% et s'aligne quasiment sur le prix de 64 dollars annoncé par le groupe sud-africain de distribution Steinhoff International pour mettre la main sur le numéro un de la literie aux Etats-Unis.

Delta Air Lines n'est guère affectée par la vaste panne informatique qui a cloué ses avions au sol à travers le monde et le titre prend 1,4%.

Wal-Mart est en revanche stable après avoir annoncé le rachat du distributeur en ligne Jet.com pour environ 3,3 milliards de dollars (2,98 milliards d'euros) afin de développer ses ventes sur internet et affronter la concurrence d'Amazon .

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

(Yashaswini Swamynathan; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)