Batteries-Nissan veut vendre ses 51% de sa JV avec NEC-Nikkei

vendredi 5 août 2016 12h55
 

TOKYO, 5 août (Reuters) - Nissan Motor discute avec Panasonic et des sociétés non japonaises, dont des groupes chinois, en vue d'une éventuelle cession de la participation de 51% qu'il détient dans une coentreprise avec NEC dans les batteries électriques, rapporte vendredi le quotidien Nikkei.

Le constructeur automobile veut vendre sa part dans Automotive Energy Supply Corporation car il serait moins cher d'acheter à d'autres fabricants des batteries pour ses véhicules électriques, ajoute le quotidien japonais sans préciser ses sources.

Cette information "est une spéculation qui n'est fondée sur aucune annonce de notre part", a fait savoir Nissan dans un courrier électronique.

Panasonic et NEC n'ont pas souhaité faire de commentaire.

Nissan et son partenaire Renault ont davantage que d'autres constructeurs fait le pari du véhicule électrique. Pour autant, la JV de Nissan et NEC n'a pas été en mesure de faire baisser le coût de fabrication des batteries par des économies d'échelle.

(Naomi Tajitsu et Tim Kelly, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)