Activision porté par "Overwatch" et "Candy Crush" au T2

vendredi 5 août 2016 00h29
 

4 août (Reuters) - L'éditeur de jeux vidéo Activision Blizzard a publié jeudi un chiffre d'affaires en hausse de 50,4% au deuxième trimestre, porté par le lancement réussi d'Overwatch" et l'acquisition de King Digital, le concepteur de "Candy Crush".

Le chiffre d'affaires ajusté, hors revenus différés et coûts inhérents, a atteint 1,57 milliard de dollars (1,41 milliard d'euros) contre 1,04 milliard un an plus tôt.

"Grâce notamment au lancement incroyablement réussi d'Overwatch, à une performance record de Call of Duty au premier semestre et à la poursuite de la croissance de Candy Crush (...) nous avons pu délivrer un deuxième trimestre record", a déclaré le directeur général Bobby Kotick.

Le jeu en ligne futuriste Overwatch, lancé le 24 mai, compte déjà plus de 15 millions d'adeptes et a généré à ce jour environ 500 millions de dollars de chiffre d'affaires, a précisé le groupe.

Le nombre d'utilisateurs actifs de King Digital a légèrement baissé à 409 millions par mois en raison de "tendances saisonnières". Activision entend tester l'introduction de publicités sur "Candy Crush", de loin la franchise la plus populaire de King Digital, d'ici la fin de l'année pour accroître ses revenus.

Le bénéfice net d'Activision a baissé de 40% à 127 millions de dollars sur le trimestre, soit 17 cents par action, du fait principalement de coûts liés à l'acquisition de King Digital en février pour six milliards de dollars.

Riccardo Zacconi, à la tête de King Digital, a indiqué que le succès planétaire de Pokemon Go n'avait pas eu d'impact particulier pour sa franchise.

"Cela a fait passer les fans de Pokemon sur les supports mobiles et c'est une bonne nouvelle pour l'ensemble du secteur", a-t-il estimé.

Activision a relevé sa prévision de chiffre d'affaires pour l'ensemble de l'année à 6,40 milliards de dollars, au lieu de 6,13 milliards précédemment, et celle pour le bénéfice par action à 87 cents au lieu de 69.

L'action progressait de 1,4% à 41,40 dollars dans les échanges d'après-Bourse à Wall Street, après une clôture en hausse de 1,11%. (Anya George Tharakan à Bangalore, Véronique Tison pour le service français)