BOURSE-FireEye réduit ses effectifs et ses prévisions, le titre chute

jeudi 4 août 2016 23h52
 

4 août (Reuters) - Le spécialiste américain de la cybersécurité FireEye chute dans les échanges d'après-Bourse à Wall Street jeudi après avoir annoncé une réduction de 10% de ses effectifs et revu à la baisse ses objectifs de résultats pour l'ensemble de l'année.

Le titre perd 14% à 14,41 dollars, dans des volumes inhabituellement élevés, alors qu'il avait rebondi de 35% depuis la mi-mai sur des rumeurs insistantes d'une vente de la société.

FireEye a annoncé son intention de supprimer 300 à 400 emplois, sur un total de 3.400, afin de réduire ses coûts d'environ 80 millions de dollars (72 millions d'euros) par an.

Le groupe californien a réduit sa prévision de chiffre d'affaires annuel à 716-728 millions de dollars, au lieu d'un objectif précédent de 780-810 millions. L'estimation moyenne des analystes était de 793,7 millions.

Au deuxième trimestre, le chiffre d'affaires n'a augmenté que de 2% après une croissance de 40% en janvier-mars.

FireEye a imputé ses difficultés à sa branche de services, où figure notamment la filiale Mandiant qui aide les organisations et entreprises victimes de piratages informatiques.

A sa clôture de jeudi à 16,75 dollars, l'action FireEye affiche une baisse de 19% depuis le début de l'année, à comparer à un repli de seulement 0,8% pour le fonds indiciel PureFunds ISE CyberSecurity.

La baisse du titre en après-Bourse entraîne d'autres valeurs de sécurité informatique comme Palo Alto Networks, Cyberark Software ou Fortinet, tous trois en repli de 1 à 2%. (Lance Tupper et Alan John Koshy à Bangalore, Véronique Tison pour le service français)