La Bourse de Paris-Les valeurs du jour jeudi (clôture)

jeudi 4 août 2016 17h45
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 4 août (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la
Bourse de Paris, qui n'a guère réagi à l'annonce de la baisse du
taux directeur de la Banque d'Angleterre et a clôturé en léger
rebond de 0,57% à 4.345,63 points après trois séances
consécutives de baisse. 
    
    * Les VALEURS BANCAIRES (+1,29%) et les ASSURANCES
 (+1,2%) ont poursuivi leur rebond en Europe. 
    * CREDIT AGRICOLE a gagné 2,62% à 7,8 euros,
SOCIETE GENERALE 1,8% à 29,945 euros, AXA 
1,47% à 17,3 euros et BNP PARIBAS 1,25% à 42,56 euros.
    
    * BIC s'est envolé de 4,39% à 135,45 euros et a
effacé une partie de ses pertes de l'année après des résultats
semestriels jugés rassurants. 
    
    * UBISOFT s'est adjugé 4,16% à 37,3 euros.
Berenberg a relevé sa recommandation sur le titre de 28 à 41,50
euros, estimant notamment que VIVENDI (+0,09% à 17,41
euros) pourrait payer jusqu'à 47,80 euros par action du
développeur de jeux vidéo. 
    
    * VICAT a gagné 2,9% à 54,3 euros après la
publication de résultats semestriels en hausse et la
confirmation de ses objectifs 2016. 
        
    * A l'inverse, NOKIA a chuté de 1,4% à 4,915
euros, plus forte baisse du SBF 120. L'équipementier
finlandais a fait état d'une baisse plus marquée que prévu de
son bénéfice trimestriel, en raison notamment d'une diminution
des dépenses consacrées par les opérateurs télécoms à leurs
réseaux.    
    
    * BONDUELLE a cédé 2% à 23,03 euros. Des épisodes
de fortes pluies et de sécheresse auront un impact négatif sur
les récoltes de l'été et donc sur les résultats du spécialiste
français des légumes en conserve. 
    
    * SOLOCAL a plongé de 12,33% à 2,98 euros pour sa
reprise de cotation après l'annonce lundi d'une nouvelle
restructuration de sa dette via notamment le lancement de deux
augmentations de capital, pour un montant total de 784 millions
d'euros, d'ici la fin de l'année. 

 (Joseph Sotinel, édité par Dominique Rodriguez)