LEAD 1-Unicredit-Baisse du ratio de solvabilité, le titre recule

mercredi 3 août 2016 17h37
 

(Actualisé avec précisions, résultats et commentaires)

MILAN, 3 août (Reuters) - Unicredit, la première banque italienne par les actifs, a annoncé mercredi une baisse inattendu de ses fonds propres au deuxième trimestre, une annonce qui a fait baisser l'action et met l'accent sur les difficultés qu'aura son nouveau patron, Jean-Pierre Mustier, à assainir le bilan.

Ce recul renforce la conviction déjà largement partagée que la banque, qui a réalisé de mauvaises performances aux tests de résistance de la semaine dernière, devra bientôt procéder à une augmentation de cpaital de plusieurs milliards d'euros.

Unicredit estime son déficit de fonds propres à 7-8 milliards d'euros et cherche à le combler à travers une augmentation de capital et des cessions d'actifs, apprend-on mercredi de deux sources proches du dossier avant la publication des résultats trimestriels de la banque italienne.

Unicredit a refusé de commenter ces informations.

Elle a annoncé que son ratio de solvabilité CET1 "fully loaded" était tombé à 10,33% fin juin, contre 10,85% un mois plus tôt. Néanmoins, en prenant en compte les cessions de participations dans sa filiale polonaise Pekao et son broker en ligne Fineco, le ratio remontera à 10,53%.

Juste avant la publication de ses résultats du premier semestre, la banque italienne a annoncé la vente de son activité de gestion de cartes de paiement, qui devrait faire remonter son ratio de base ("core") de 12 points de base.

La Banque centrale européenne (BCE) a fixé un seuil de 10% de ratio de fonds propres pour cette année, à améliorer de 25 points de base chaque année pour atteindre 10,75% en 2019.

Le titre Unicredit, en hausse de 2% avant les résultats, a reculé de 1,36% à 1,819 euro en clôture de la Bourse de Milan. La banque a perdu près de 20% depuis l'annonce vendredi qu'elle figure parmi les établissements ayant le moins bien performé aux tests de résistance de l'Autorité bancaire européenne (ABE).   Suite...