Sanofi-Le Lantus va être déremboursé par la chaîne CVS aux USA

mercredi 3 août 2016 16h11
 

PARIS, 3 août (Reuters) - Sanofi pâtit mercredi en Bourse de la décision de CVS Caremark de retirer en 2017 le Lantus et le Toujeo de la liste des médicaments qu'il rembourse au nom des assureurs-santé, un coup dur pour l'activité diabète du groupe pharmaceutique français.

CVS, deuxième chaîne pharmaceutique aux Etats-Unis, a fait savoir dans le cadre d'une revue de ses produits qu'il rembourserait à la place à partir du 1er janvier prochain le biosimilaire Basaglar d'Ely Lilly, qui est moins cher.

Un biosimilaire est un produit similaire à un médicament biologique dont le brevet est tombé dans le domaine public. Meilleur marché, il a des propriétés équivalentes en termes d'efficacité et d'effets secondaires.

A la Bourse de Paris, l'action Sanofi perd 1,56% à 72,76 euros à 15h30 et sous-performe l'indice CAC 40 (-0,49%).

"La décision de CVS s'inscrit dans la perspective du lancement d'un biosimilaire de Lantus par Eli Lilly aux Etats-Unis au début de l'année prochaine", commente un analyste sous couvert d'anonymat.

Le Basaglar a été lancé l'an dernier en Europe par Eli Lilly et l'allemand Boehringer-Ingelheim et est vendu 15% à 20% moins cher que le Lantus.

L'annonce de CVS ne modifie pas les objectifs financiers de la division diabète de Sanofi, a déclaré un porte-parole du laboratoire dans une déclaration transmise par email.

"Sanofi est déçu de cette décision (de CVS). Les professionnels de santé et les patients devraient avoir un choix de traitement", a commenté le porte-parole, ajoutant que le groupe poursuivrait ses discussions en cours avec d'autres assureurs-santé afin de permettre au Lantus et au Toujeo d'être accessibles aux patients américains.

Le brevet du Lantus a expiré en 2015 aux Etats-Unis et Sanofi espère redynamiser ses ventes dans le diabète avec le Toujeo, son antidiabétique de nouvelle génération lancé en mars 2015.   Suite...