BOURSE-Nouvelle chute des banques italiennes

mardi 2 août 2016 17h13
 

2 août (Reuters) - Les banques italiennes étaient en nouveau en très forte baisse dans les derniers échanges mardi à la Bourse de Milan, sous le coup cette fois des craintes de voir la plupart d'entre elles être forcées d'augmenter leur capital si elles veulent atteindre les même niveaux de couverture visés par Banca Monte dei Paschi di Siena.

Cette dernière, qui a enregistré les plus mauvais résultats aux tests de résistance du secteur menés par l'Autorité bancaire européenne (ABE), a annoncé vendredi un plan de sauvetage à financement privé qui doit lui permettre d'échapper à une liquidation.,

Ce plan prévoit notamment une augmentation de capital de cinq milliards d'euros et la cession de créances douteuses pour 9,2 milliards d'euros.

La banque utilisera la produit de l'appel au marché pour déprécier de 67% les créances douteuses mises en vente et de 40% celles qu'elle gardera en portefeuille.

Selon des analystes de Mediobanca, les ratios de capital de UniCredit, qui a réalisé les sixièmes plus mauvais résultats des stress tests, mais aussi de Banco Popolare tomberaient sous les exigences de la Banque centrale européenne (BCE) en cas d'adoption des taux de couverture visés par Monte Paschi.

L'action Monte Paschi, qui avait échappé au recul du secteur lundi, accuse la plus forte baisse de l'indice Stoxx 600 avec un repli de 12,87%. Le titre Banco Popolare plonge de 8,7% et celui d'UniCredit de 7,85%.

L'indice regroupant les valeurs bancaires italiennes abandonne 5,64% après déjà avoir perdu 4,93% lundi. Cela porte son recul depuis le début de l'année à 52,8% contre -30,8% pour celui regroupant les valeurs bancaires européennes, qui accuse de loin la plus mauvaise performance sectorielle depuis le 31 décembre 2015. (Valentina Za, Benoit Van Overstraeten pour le service français)