BOURSE-Les banques cèdent leurs gains initiaux après les stress tests

lundi 1 août 2016 10h54
 

1er août (Reuters) - L'indice qui regroupe les valeurs bancaires en Europe a rapidement cédé son avance lundi, les investisseurs digérant les résultats annoncés vendredi soir des tests de résistance du secteur menés par l'Autorité bancaire européenne (ABE).

L'indice recule de 1,2% vers 8h50 GMT, la plus forte baisse des indices sectoriels Stoxx, alors qu'il avait gagné 1% dans les premiers échanges.

La banque italienne UniCredit, qui a réalisé les sixièmes plus mauvais résultats des stress tests, perd 6%, plus forte baisse de l'EuroStoxx 50 et du FTSEurofirst 300, après avoir ouvert en hausse de 3%.

L'indice bancaire est également tiré à la baisse par Société générale (3,1%), qui a affiché le plus faible ratio de fonds propres durs CET1 parmi les banques françaises, et BBVA (-2,9%).

Les cinq plus mauvais résultats ont été enregistrés par l'italienne Monte dei Paschi, l'autrichienne Raiffeisen (-7,25%, plus forte baisse du Stoxx 600), l'espagnole Banco Popular (-4,4%) et les irlandaises Allied Irish et Bank of Ireland.

Graphique : tmsnrt.rs/2aey6Ld

Monte dei Paschi, en hausse de 3,5%, conserve une partie de ses gains du début de séance après avoir dévoilé vendredi soir, peu avant l'annonce des résultats des stress tests, un plan de sauvetage à financement privé qui doit lui permettre d'échapper à une liquidation.

Pour Kepler Cheuvreux, les tests de résistance ont montré un secteur bancaire résilient en Europe, ce qui devrait être interprété comme un signal d'achat s'il n'y avait les difficultés de Monte dei Paschi, seule banque à afficher un ratio de fonds propres négatifs dans un scénario catastrophe.

JP Morgan de son côté a relevé de bonnes surprises avec les résultats positifs des banques françaises et ceux conformes aux attentes des banques allemandes, alors qu'il juge inquiétant le verdict des tests pour les banques britanniques, irlandaises et néerlandaises.   Suite...