Puyfontaine (Vivendi) redit ne pas viser le contrôle de Mediaset

dimanche 31 juillet 2016 15h00
 

MILAN, 31 juillet (Reuters) - Vivendi n'a jamais envisagé de prendre le contrôle de l'italien Mediaset, a déclaré le président du directoire du groupe de médias français, Arnaud de Puyfontaine, dans une interview au quotidien italien Corriere della Sera paru samedi.

Une fusion entre Mediaset et l'opérateur Telecom Italia , dont Vivendi détient 24,7% du capital, "n'est pas notre objectif et n'est pas à l'ordre du jour".

Vivendi est disposé à discuter de toutes les options en vue de rétablir la confiance après le malentendu concernant ses intentions vis-à-vis de Mediaset.

Le contrat initial pour le rachat de Mediaset Premium ne peut plus être honoré car il n'est plus envisageable de séparer la télévision payante de sa maison mère Mediaset, compte tenu des données financières de Mediaset Premium, a-t-il ajouté.

Il a dit qu'une analyse du cabinet Deloitte avait débouché sur des chiffres différents de ceux fournis par Mediaset.

Vivendi a envoyé une lettre à Mediaset le 20 mai pour lui expliquer la situation et lui demander de trouver une solution qui prendrait en compte ces données financières différentes.

La décision de Mediaset de publier un communiqué a rendu public une discussion qui était censées rester privée.

Vivendi a fait marche arrière sur un accord d'échange d'actions pour le rachat de la filiale de TV payante de Mediaset, une décision inattendue qui a conduit Fininvest, la holding de Silvio Berlusconi, principal actionnaire du groupe de médias italien, à redouter une offre de rachat sur Mediaset. Chacun des deux groupes a menacé l'autre d'intenter une action en justice autour de cette affaire. (Valentina Za, Juliette Rouillon pour le service français)