France-L'activité manufacturière toujours en contraction-Markit

lundi 1 août 2016 09h52
 

PARIS, 1er août (Reuters) - L'activité s'est contractée pour
le cinquième mois consécutif dans le secteur manufacturier en
France en juillet, quoiqu'à un rythme moins prononcé qu'en juin,
du fait notamment de la faiblesse persistante des nouvelles
commandes, selon la version définitive de l'indice Markit
publiée lundi.
    L'indice global du secteur s'est établi à 48,6 le mois
dernier, sans changement par rapport à sa première estimation
"flash" et en légère hausse par rapport à la marque de 48,3
atteinte en juin.
    S'il s'agit de son plus haut niveau depuis quatre mois, il
se maintient ainsi pour le cinquième mois consécutif sous le
seuil de 50 qui distingue croissance et contraction de
l'activité.   
    Selon l'institut d'études, quatre des cinq composantes de
son indice se sont inscrites en repli le mois dernier - la
production, les nouvelles commandes, l'emploi et les stocks
d'achats - et seul un nouvel allongement des délais de
livraisons a soutenu son évolution.  
    Le sous-indice de la production a enregistré un quatrième
mois consécutif de recul, parallèlement à un nouveau repli des
nouvelles commandes.
    En revanche la demande étrangère est repartie à la hausse
pour la première fois en sept mois, même si sa croissance reste
marginale, relève Markit.  
    Dans un contexte de diminution de la charge de travail, les
entreprises ont continué de réduire leurs effectifs pour le
cinquième mois consécutif.    
    "La fragilité de la conjoncture incite de nouveau les
entreprises à réduire leurs coûts, ce dont témoigne la baisse
des effectifs, de l'activité achats et des stocks d'intrants
enregistrée au cours du mois", a estimé Jack Kennedy, économiste
de Markit. 
        
 Les indicateurs français en temps réel                  
 Les indicateurs de la zone euro en temps réel           
 Le point sur la conjoncture française                   
 
 (Myriam Rivet, édité par Yann Le Guernigou)