Rexel-Le marché salue l'amélioration de la marge d'Ebita

vendredi 29 juillet 2016 10h28
 

PARIS, 29 juillet (Reuters) - Rexel est parvenu à améliorer sa marge d'exploitation au deuxième trimestre, en hausse en rythme annuel pour la première fois depuis plus de trois ans malgré un environnement resté assez difficile, ce qui rassure les investisseurs vendredi matin à la Bourse de Paris.

Le distributeur de matériel électrique, qui a confirmé ses objectifs annuels, s'est néanmoins voulu prudent pour le second semestre en évoquant les incertitudes autour du Brexit (8% des ventes du groupe au Royaume-Uni) et les niveaux d'activité industrielle en Amérique du Nord et en Chine.

Le nouveau directeur général du groupe Patrick Bérard a en outre indiqué qu'il présenterait les ambitions actualisées du groupe à l'horizon 2020 lors de la publication des résultats annuels le 13 février 2017.

L'action Rexel fait un bond de 4,3% à 13,09 euros à 10h20, parmi les plus fortes hausses de l'indice SBF 120 (+0,33%).

Le groupe a subi un repli de 2,2% de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre, à 3,35 milliards d'euros, sous l'effet principalement d'un effet devises négatif de 2,8%. Les ventes sont cependant en légère hausse en données organiques (+0,1%).

L'Ebita ajusté, à 150,4 millions d'euros, fait ressortir une marge d'Ebita ajusté à 4,5%, en hausse de 5 points de base par rapport au deuxième trimestre 2015 grâce notamment à une réduction continue des frais administratifs et commerciaux en Amérique du Nord.

Depuis le quatrième trimestre 2012, c'est le premier trimestre d'amélioration de la marge d'Ebita par rapport à la période comparable de l'année précédente.

Sur le semestre, Rexel a enregistré des ventes de 6,5 milliards d'euros (-2,0% en publié et -0,9% en organiques). En données comparables et à nombre de jours constant, la baisse ressort de 1,9%, reflet notamment de l'impact des variations du prix des câbles à base de cuivre.

L'Ebita ajusté baisse de 2,7% (272,3 millions d'euros) et la marge d'Ebita ajusté recule de huit points de base à 4,2%.   Suite...