LEAD 1-EDF prolonge le parc nucléaire français au plan comptable

vendredi 29 juillet 2016 09h13
 

* Durée d'amortissement des réacteurs 900 MW portée à 50 ans

* EDF pense pouvoir prolonger de 40 à 60 ans l'ensemble du parc

* Les prix de marché freinent le S1

* Le PDG "ne doute pas" du soutien britannique à H. Point (Actualisé avec conférence téléphonique et contexte)

par Benjamin Mallet

PARIS, 29 juillet (Reuters) - EDF a annoncé vendredi un allongement de 40 à 50 ans de la durée d'amortissement dans ses comptes d'une partie des centrales nucléaires françaises, dont le groupe estime pouvoir prolonger la durée de vie.

Cette décision concerne l'ensemble des centrales de 900 mégawatts (MW) en France en dehors des deux unités de Fessenheim (Haut-Rhin), dont la fermeture est programmée, soit 32 des 58 réacteurs du parc national.

Elle ne préjuge pas des décisions d'autorisation de poursuite d'exploitation individuelles qui seront données ultérieurement par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), a souligné l'électricien public dans un communiqué.

La décision, qui s'applique rétroactivement au 1er janvier 2016, a un impact positif de 300 millions d'euros au 30 juin et de 600 millions pour 2016 au niveau du résultat net courant du groupe.   Suite...