Le gouvernement britannique va examiner le projet Hinkley Point

vendredi 29 juillet 2016 07h42
 

LONDRES, 29 juillet (Reuters) - Le gouvernement britannique va pratiquer une nouvelle évaluation du projet de construction de deux réacteurs nucléaires EPR en Angleterre, à Hinkley Point, pour 18 milliards de livres (21,4 milliards d'euros environ), projet approuvé jeudi soir par le conseil d'administration d'EDF .

Le ministre des Entreprises et de l'Energie, Greg Clark, l'a annoncé dans un communiqué peu après le feu vert donné au projet par l'électricien français.

"Le Royaume-Uni a besoin d'une source d'énergie fiable et sûre et le gouvernement est convaincu que le nucléaire est une partie importante du mix énergétique", a indiqué Greg Clark.

"Le gouvernement va maintenant examiner minutieusement tous les éléments de ce projet et prendre sa décision au début de l'automne."

Le projet Hinkley Point comporte des risques commerciaux pour la France comme pour le Royaume-Uni.

EDF prendra en charge l'investissement en amont, ce qui pourrait mettre en péril les finances de l'entreprise selon les syndicats, tandis que Londres s'est engagé à verser un tarif deux fois plus élevé que les prix actuels du marché pour l'électricité produite par la centrale.

(William Schomberg; Jean-Stéphane Brosse pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)