Le moral des Britannique accuse sa plus forte baisse depuis 1990

vendredi 29 juillet 2016 01h34
 

LONDRES, 29 juillet (Reuters) - Le moral des consommateurs britanniques a accusé en juillet sa chute la plus forte en 26 ans dans la foulée de la décision des électeurs de quitter l'Union européenne, montre l'enquête publiées vendredi par l'institut GfK.

L'indice de GfK est tombé en juillet à -12 contre -1 en juin, un recul sans précédent depuis mars 1990. Margaret Thatcher était à l'époque encore Première ministre et les taux d'intérêt avoisinaient les 15%.

Ce chiffre est pire que ce que prévoyaient tous les analystes interrogés par Reuters et c'est la première fois depuis fin 2013 qu'il atteint -12.

Les retombées économiques du résultat de référendum de juin peinent encore à être évaluées faute de statistiques suffisamment nombreuses, mais les premiers indicateurs ne sont guère encourageants.

On sait d'ores et déjà que l'activité des entreprises s'est contractée en juillet à un rythme sans précédent depuis début 2009 alors que l'économie traversait la grande crise financière.

Ces chiffres devraient inciter la Banque d'Angleterre à abaisser le loyer de l'argent dès jeudi prochain. Selon les analystes, il pourrait retomber ainsi à 0,25%, un plus bas historique. (Andy Bruce,; Nicolas Delame pour le service français)