UniCredit envisage un appel au marché d'au moins 5 mds-sources

mercredi 27 juillet 2016 18h08
 

par Gianluca Semeraro et Alexander Hübner

MILAN/FRANCFORT, 27 juillet (Reuters) - UniCredit envisage une augmentation de capital de cinq milliards d'euros au moins, ainsi qu'une vente de ses participations restantes dans Bank Pekao et FinecoBank comme possibilités de renforcer ses fonds propres, ont déclaré mercredi deux sources proches du dossier.

UniCredit a lancé début juillet une examen stratégique sous la houlette de son nouvel administrateur délégué Jean-Pierre Mustier, qui doit tout à la fois renforcer le capital et améliorer la rentabilité de la première banque italienne par l'actif.

Mustier tente de limiter l'ampleur du placement mais les sources ont dit qu'il dépasserait sans doute les cinq milliards d'euros.

Ce dernier, qui a pris ses fonctions le 12 juillet, a déjà vendu une participation de 10% à la fois dans FinecoBank et dans la polonaise Pekao, levant 1,1 milliard d'euros et ajoutant 20 points de base au capital dur de la banque, à la traîne de la concurrence.

Il envisage à présent de céder les 40% restants de Pekao et les 55% du courtier en ligne Finaco, ont encore dit les sources. Les deux participations valent 3,4 milliards et 1,9 milliard d'euros respectivement au prix du marché.

Si nécessaire, UniCredit pourrait également songer à introduire en Bourse sa filiale allemande HVB, ont poursuivi les sources, dont l'une d'elles a précisé qu'en tout état de cause la banque italienne conserverait une participation minoritaire dans HVB, considérée comme un actif stratégique.

UniCredit a annoncé un peu auparavant mercredi être convenue avec l'espagnole Santander de renoncer à leur accord de fusion de leurs filiales de gestion d'actifs.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par)