Statoil manque le consensus et réduit sa prévision de capex

mercredi 27 juillet 2016 09h25
 

27 juillet (Reuters) - Statoil a publié mercredi des résultats trimestriels nettement inférieurs aux attentes des analystes et réduit dans la foulée ses prévisions d'investissement pour 2016.

A l'image de BP qui a annoncé mardi une baisse de 45% de son bénéfice et réduit une nouvelle fois son budget d'investissement pour 2016, la compagnie pétrolière norvégienne a pâti au deuxième trimestre de la persistance de prix bas, d'une hausse de ses coûts et d'une baisse de ses marges dans le raffinage.

Le bénéfice opérationnel ajusté de Statoil a chuté de près de 70% sur la période, à 913 millions de dollars (831 millions d'euros) contre 2,9 milliards un an plus tôt. Les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un résultat de 1,4 milliard.

Les trois divisions du groupe (Norvège, International et marketing/énergies renouvelables) ont réalisé des résultats inférieurs aux estimations des analystes.

Les cours du pétrole sont remontés de plus de 60% depuis leurs plus bas de 13 ans touchés en janvier mais ils restent inférieurs de 60% à leurs pics de juin 2014.

Statoil, qui estime pouvoir équilibrer ses coûts avec un baril à 60 dollars en 2017 et 50 dollars en 2018, a réduit son budget d'investissement 2016 d'un milliard de dollars, à 12 milliards, et a ramené son budget d'exploration à 1,8 milliard de dollars au lieu de 2,0 milliards.

Mais le groupe a comme promis maintenu son dividende trimestriel à 0,2201 dollar par action.

L'action perd 3,08% à 138,4 couronnes norvégiennes en début de séance à la Bourse d'Oslo, parmi les plus fortes baisses de l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300.

(Stine Jacobsen et Gwladys Fouche, Véronique Tison pour le service français)