Airbus passe pour E1,4 md de charges liées à l'A400M et l'A350

mercredi 27 juillet 2016 09h12
 

PARIS, 27 juillet (Reuters) - Airbus Group a passé au premier semestre 1,4 milliard d'euros de charges liées à son nouveau long-courrier A350 et surtout à l'avion de transport militaire A400M sur lequel l'issue des négociations avec ses clients reste incertaine.

Le groupe européen d'aérospatiale et de défense précise mercredi dans un communiqué que la charge liée à l'A400M atteint 1,026 milliard d'euros à la suite de problèmes liées à sa boîte de transmission et à des fissures sur son fuselage, contre 385 millions pour l'A350 à cause d'équipements de cabines livrés en retard.

Jefferies souligne que ces charges sont supérieures à ces attentes (un milliard d'euros pour l'A400M et 250 millions pour l'A350).

En conséquence, Airbus Group juge "plus difficile" son objectif de flux de trésorerie disponible stable comparé à 2015 avant fusions et acquisitions.

Airbus Group, dont les résultats ont dépassé les attentes au deuxième trimestre, a toutefois bénéficié d'une plus-value nette de 1,139 milliard d'euros liée à la finalisation de sa coentreprise de lanceurs spatiaux avec Safran, Airbus Safran Launchers.

Le groupe dit aussi profiter d'une plus-value nette de 868 millions générée par la cession d'actions de Dassault Aviation et une réévaluation des actions restantes au prix du marché.

Airbus, sa principale division, confirme prévoir la livraison de plus de 650 avions commerciaux et une augmentation du carnet de commandes. L'avionneur a engrangé 410 commandes nettes depuis le début de l'année à ce jour.

Le groupe précise également qu'il est difficile à ce stade de prévoir les conséquences financières de l'accident de l'hélicoptère Super Puma en avril en Norvège.

A 9h10, le titre progresse de 3,2% à 53,38 euros, surperformant l'indice CAC 40 (+1,2%)   Suite...