France-Nouveau repli de la confiance des ménages en juillet

mercredi 27 juillet 2016 08h45
 

PARIS, 27 juillet (Reuters) - La confiance des ménages s'est
légèrement contractée en France en juillet, avec notamment une
légère hausse de leurs craintes concernant le chômage, selon les
données publiées mercredi par l'Insee.   
    L'institut précise toutefois que la quasi-totalité (98%) de
son enquête mensuelle a été effectuée avant l'attaque du 14
juillet à Nice et qu'il faudra donc attendre sa prochaine
édition, qui sera publiée le 26 août, pour estimer son impact.
    L'indicateur synthétisant la confiance des ménages a
abandonné un point à 96, conformément aux attentes des
économistes interrogés par Reuters.
    Il s'agit du deuxième mois de léger repli pour cet
indicateur, qui avait atteint en mai son plus haut niveau depuis
octobre 2007, à 98. Il se maintient donc en deçà de sa moyenne
de longue période, qui s'établit à 100. 
    L'enquête de juillet fait apparaître une dégradation de
l'opinion des ménages sur leur situation financière passée, avec
un recul de quatre points du solde correspondant, tandis que
leur opinion sur leur situation financière future est peu
changée (+ 1 point). 
    La proportion de ménages jugeant qu'il est opportun de faire
des achats importants s'inscrit en hausse de quatre points,
effaçant une partie seulement de sa forte baisse (9 points) du
mois dernier.
    L'enquête de juillet met également en évidence une
quasi-stabilité de l'opinion des ménages sur leur capacité
d'épargne et sur l'évolution du niveau de vie en France, les
différents soldes correspondants restant inférieurs à leur
moyenne de long terme. 
    En revanche, leurs craintes sur le chômage, qui avaient
atteint en mai leur plus bas niveau depuis 2008, ont augmenté
pour le deuxième mois consécutif, même si elles restent elles
aussi inférieures à leur moyenne de longue période.
    La proportion de ménages estimant que les prix ont augmenté
au cours des douze derniers mois progresse d'un point, avec un
solde toujours largement inférieur à sa moyenne de long terme.
En revanche, les ménages sont moins nombreux qu'en mai à estimer
que les prix augmenteront au cours des douze prochains mois (-2
points).
        
    L'enquête sur le site de l'Insee: bit.ly/2aed5zv
       
 Les indicateurs français en temps réel                  
 Les indicateurs de la zone euro en temps réel           
 Le point sur la conjoncture française                   
 
 (Myriam Rivet, édité par Chine Labbé)