Tokyo devrait doubler ses dépenses de soutien à l'économie-Nikkei

mardi 26 juillet 2016 08h34
 

TOKYO, 26 juillet (Reuters) - Le gouvernement japonais devrait injecter 6.000 milliards de yens (52,17 milliards d'euros) de dépenses budgétaires directes dans l'économie au cours des quelques années à venir dans le cadre de son programme de relance de la croissance, soit deux fois plus que prévu initialement, rapporte mardi le Nikkei.

Le ministère des Finances avait initialement prévu 3.000 milliards de yens de dépenses directes de la part des administrations nationales et locales dans le cadre de son projet de soutien fiscal à l'économie du pays. Mais ce montant a été multiplié par deux à la demande de responsables du gouvernement et de parlementaires du parti au pouvoir, a précisé le quotidien sans citer de sources.

Le ministre des Finances Taro Aso a déclaré à la presse que le gouvernement continuait à réfléchir à l'ampleur des dépenses de relance et espèrait prendre une décision rapidement. Un projet obtenu par Reuters mardi montre que ces dépenses seront massivement orientées vers les infrastructures.

Le Premier ministre Shinzo Abe, enhardi par une large victoire électorale ce mois-ci mais critiqué pour la timidité de ses réformes structurelles, parie sur les dépenses d'infrastructure pour relancer la croissance.

"Les instructions du Premier ministre sont de se concentrer sur l'investissement pour l'avenir", a dit Aso lors d'une conférence de presse.

"Nous avons besoin d'un ensemble de mesures audacieux et complet mais nous prendrons un peu plus de temps pour le finaliser."

Le montant des dépenses pourrait encore augmenter lorsque le gouvernement présentera son projet aux parlementaires de sa majorité à partir de mardi, écrit le Nikkei.

Le montant total du plan de relance, qui doit être annoncé le 2 août, pourrait dépasser les 20.000 milliards de yens, précise le quotidien. (Leika Kihara et Stanley White, Juliette Rouillon pour le service français)