Rome demande à des fonds de pension d'abonder Atlante 2

lundi 25 juillet 2016 20h09
 

ROME/MILAN, 25 juillet (Reuters) - Le gouvernement italien a demandé à plusieurs fonds de pensions spécialisés d'investir 500 millions d'euros dans la nouvelle structure qu'il tente de mettre sur pied pour racheter des créances douteuses, a-t-on déclaré lundi de source proche du dossier.

Elle a ajouté que cette structure, baptisée Atlante 2, n'investirait que dans les créances douteuses et n'entrerait pas au capital des banques.

AdEPP, la fédération des fonds de pensions spécialisés, a fait savoir lundi qu'elle exhortait ses membres à abonder Atlante 2, ajoutant cependant que la décision leur revenait à chacun.

Rome tente d'étayer les établissements financiers en difficulté sans enfreindre les règles de l'Union européenne (UE) gouvernant les aides publiques.

L'établissement public Cassa Depositi i Prestiti (CDP) est également disposé à apporter jusqu'à 500 millions d'euros et l'entreprise publique Societa per la Gestione di Attivita (SGA) pourrait en fournir autant, ont rapporté des sources.

Mais leur contribution doit être minoritaire pour respecter les règles européennes en matière de subventions publiques. (Stefano Bernabei, Stephen Jewkes et Francesca Landini, Juliette Rouillon et Wilfrid Exbrayat pour le service français)